Partager sur :

Inauguration de la passerelle

Le 9 avril 2011, le Maire de Meaux, entouré de son équipe municipale, notamment d’Alain Bourgeois, Conseiller municipal délégué aux Travaux et à la Voirie et devant plus de 500 personnes, a procédé à l’inauguration de la passerelle qui relie désormais le quartier Luxembourg via la place de Fleurus et la gare SNCF par le jardin des Trinitaires.

La construction de cette passerelle fait partie des premières actions concrètes du Plan Marshall destiné à redynamiser le cœur de Ville, après toutes les mesures prises en matière commerciale et en matière de stationnement.

Elle permet aux habitants du quartier Grande Île Luxembourg de se rendre plus facilement et plus rapidement à la gare et dans le centre-ville sans utiliser leur véhicule.

Après la création de la Halte fluviale, l’aménagement de la Plage de Meaux ou encore la création du Parc naturel du Pâtis, la Municipalité a fait de la construction de la passerelle un maillon supplémentaire pour la reconquête des berges de la Marne.

Elle vise à terme la requalification des jardins des Trinitaires en parc fluvial digne de ce nom. Cette action sera suivie de la valorisation de liaisons douces sur les rives de la Grande Ile vers le parc naturel du Pâtis avec la création de pontons flottants.

Conçue par les architectes Daniel Vaniche et Vincent Dominguez (DVVD architectes ingénieurs), la passerelle est constituée d’une structure métallique qui accueille une liaison douce bois et asphalte ainsi qu’une aire de repos et un sentier piéton. Elle est entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite et un escalier construit dans le jardin des Trinitaires en facilite l’accès.

La sécurisation de la passerelle est assurée par des caméras de vidéo-protection dans sa partie supérieure et inférieure. Une caméra est installée sur la place de Fleurus, une autre dans le jardin des Trinitaires. Deux autres caméras sont placées sous le tablier de la passerelle.

Le coût total de l’opération est estimé à 2,5 millions € et représente 33 200 heures de travail.