Partager sur :

Parc du Pâtis

Le Parc du Pâtis héberge une faune et une flore riches et précieuses, que vous pourrez surprendre au détour d’un chemin ou d’une passerelle.

Depuis le 1er Juillet 2006, le Parc du Pâtis vous offre, à quelques pas de la ville, une incroyable galerie de paysages et d’espaces tout aussi étonnants les uns que les autres par leur diversité et leur beauté : étangs, bords de Marne, prairies fleuries, grande roselière, espaces boisés apportant leur ombre et leur fraîcheur… Autant de richesses à découvrir au fil de vos promenades !

Les habitants à plume du site sont en nombre avec plus de 70 espèces d’oiseaux recensées. Parmi eux, certains hôtes sont prestigieux, comme le Loriot d’Europe au chant flûté ou encore la Huppe fasciée et le magnifique Martin pêcheur, flèche bleue survolant les plans d’eau poissonneux.
La végétation a aussi ses trésors cachés avec des plantes rares comme la Grande Naïade pour les milieux humides, l’Eupatoire chanvrine et la salicaire avec leurs multiples floraisons, ou encore des Orchidées des prairies fleuries comme l’Ophys abeille.

Plan de gestion du parc du Pâtis

Le parc naturel du Pâtis, avec ses 150 hectares, est le plus grand parc urbain d’Île-de-France. Grâce à la diversité de ses paysages, il abrite une faune et une flore riches.

Le 30 juin 2021 a eu lieu la réunion de lancement officiel du plan de gestion du parc du Pâtis. Fruit d’une réflexion collective de près de deux ans, ce document cadre précise les enjeux et les objectifs de gestion d’un espace naturel.
Porté par l’AVEN du Grand-Voyeux, association de préservation et de valorisation des espaces naturels du nord de la Seine-et-Marne, en partenariat avec la Communauté d’agglomération du Pays de Meaux et l’AAPPMA du Pays de Meaux, le plan de gestion regroupe 59 opérations de gestion qui suivent trois objectifs principaux :

  • L’amélioration des connaissances faunistiques et floristiques.
  • La préservation des milieux.
  • La conciliation des enjeux avec les usages.

Cartographie des végétations, suivis faunistiques (oiseaux, papillons, reptiles et amphibiens), restauration des zones d’expansion de crues et amélioration des conditions d’accueil du public (signalétique, mise en place d’une structure d’accueil…) sont autant de projets qui seront menés pendant les cinq prochaines années.

La vie du plan de gestion sera animée annuellement par un comité de pilotage qui rendra compte de l’avancée des projets ainsi que de plusieurs groupes de travail thématiques permettant d’avancer concrètement sur les opérations à mener.

Téléchargez le plan de gestion du parc du Pâtis