Partager sur :

Meaux a sa déviation !

Meaux bénéficie d’une situation géographique privilégiée qui l’a conduite à être, dès l’époque antique, au carrefour de plusieurs routes importantes et très fréquentées. Aujourd’hui encore, plusieurs itinéraires de fort trafic convergent vers le centre de Meaux, comme la RN3 d’est en ouest, la RN330 au nord et évidemment l’A4/A140 au sud. Cela a de tout temps occasionné, aux heures de pointe, des conditions de circulation difficiles semblables à celles que toutes les villes n’ayant pas de contournement routier en connaissent.

Le contournement routier de Meaux est enfin une réalité. Fin 2006, l’ouverture de la déviation sud-ouest de Meaux et de son impressionnant viaduc est venu conclure avec succès les longues années de bataille de l’ensemble des élus locaux de l’agglomération meldoise.

 

Pour remédier enfin à cette situation qui portait atteinte à la qualité de vie des Meldois, un projet de grand contournement routier de la ville a vu le jour, grâce à l’insistance des élus locaux de Meaux et des communes voisines, et au soutien des différentes institutions impliquées dans ce projet : l’État, la Région Ile-de-France, le Département de Seine-et-Marne, mais aussi la Communauté d’Agglomération du Pays de Meaux depuis sa création en 2003 et, bien sûr, la Ville de Meaux.

Ouverte à la mi-septembre, la déviation sud-ouest réalisée sous maîtrise d’ouvrage de l’État et longue d’environ 6 kilomètres permet de relier directement l’autoroute A4 (à hauteur de Quincy-Voisins) à la RD5 sur la commune de Villenoy. Puis, en empruntant la suite du contournement via la rocade nord-ouest et la déviation nord, les voitures et les camions seront directement amenés jusqu’à la RN3 au niveau de la zone industrielle de Meaux, sans avoir à emprunter les grands axes du centre meldois.

Les études réalisées estiment que l’ouverture de cette déviation permettra, une fois les usagers de la route familiarisés avec ce nouveau parcours, de réduire d’environ 3 000 véhicules la circulation à l’intérieur de Meaux à l’heure de pointe. Les conséquences d’une telle diminution de la circulation, alliée aux différents travaux de réaménagement que la Ville mène sur ses voiries, seront très nettes pour tous les usagers et les riverains : une meilleure sécurité (des piétons et des cyclistes notamment) et une nette réduction des nuisances sonores, visuelles et de qualité de l’air.

Une déviation très attendue

Cela fait plusieurs dizaines d’années que les habitants de Meaux et des communes voisines réclamaient un véritable contournement routier de Meaux. Il faut en fait attendre 1996 pour que le tracé définitif, au sud de Mareuil, soit retenu et pour que les études préalables s’engagent.

Cela permettra la déclaration d’intérêt public en janvier 1999, et l’inscription du projet au Contrat de Plan État-Région 2000/2006 pour un montant total de 160 millions d’euros. C’est donc en 2000 que les travaux ont pu commencer au sud-ouest de Meaux, tandis que de son côté la Ville assurait la réalisation du pont Foch et du pont Ampère et que la déviation nord était ouverte à la circulation dès 2001.

Zoom sur le viaduc

C’est sans conteste l’élément le plus exceptionnel de la déviation de Meaux. Le viaduc érigé sur le territoire de la commune de Mareuil, et qui permet aux automobilistes de franchir successivement le canal de Meaux à Chalifert, la Marne, la voie SNCF Paris- Strasbourg et le canal de l’Ourcq, est une véritable prouesse technologique saluée dans le monde entier.

Le tablier (structure porteuse horizontale du viaduc) étant formé d’un seul bloc, la principale difficulté du chantier a constitué à déplacer ces 53 000 tonnes de béton en les faisant glisser depuis l’une des extrémités du viaduc sur les 21 piles (appuis intermédiaires du tablier).

Info +

Quelques chiffres sur le viaduc :

  • Longueur : 1 200 mètres
  • Largeur : 31,10 mètres (2x3 voies)
  • Hauteur maximum : 30 mètres
  • Épaisseur du tablier : 4,50 mètres
  • Poids du tablier : 53 000 tonnes
  • Pente : 2,03 %
  • Coût total : 52 millions d’euros

Télécharger