Partager sur :

Stop - Arrêtons de nourrir les pigeons !

NON ! ce n’est pas une action généreuse que d ‘offrir vos derniers restes de pain sec. Cette pratique ne fait que favoriser leur prolifération qui, du fait de leur surnombre, finissent par envahir notre ville et créer des nuisances importantes.

Les 10 bonnes raisons d’arrêter de nourrir les pigeons

1-      Un nourrissage excessif = surpopulation

2-      Les pigeons portent sur eux des micro-organismes pathogènes pour l'homme

3-      Les fientes et leurs plumages présentent un risque sanitaire car porteurs de germes de différentes maladies qui peuvent se transmettre par inhalation et par contact.

4-      Le pain sec n’est pas du tout adapté à leur alimentation il rend leur digestion difficile et leurs fientes corrosives

5-      Trop de nourriture peut aussi attirer d’autres espèces animales comme des rongeurs (rats)

6-      Des odeurs nauséabondes et des nuisances sonores importantes (roucoulement).

7-      Salissures des façades et des toitures des bâtiments, des véhicules et des monuments

8-      Obstruction des gouttières et conduits d’aération

9-      Envahissement des immeubles, locaux inoccupés ou greniers

Ce sont des animaux sauvages qui doivent trouver leur nourriture seul. En les nourrissant nous créons une dépendance à l’Homme non souhaitable

Les actions municipales

  • Réguler et contrôler leur présence ce qui engendre des coûts importants (mise en place de pigeonnier, procéder de capture, stérilisation, installation de picots, nettoyage de ravalement, nettoyage des fientes dans la rue…)
  • Sensibilisation auprès des meldois de l’importance de ne pas nourrir les pigeons
  • Informer les propriétaires d’immeubles ou locaux inoccupés ou greniers d’être vigilants
  • Nettoyage régulier

La ville va prochainement réfléchir à la mise en place d’un arrêté municipal autorisant la sanction par procès-verbal de toutes personnes nourrissant les pigeons sur l’espace public.

Nos conseils

  • Arrêter de nourrir les pigeons.
  • Informez la mairie, si vous constatez un regroupement trop important de pigeons en ville afin que les services techniques fassent le nécessaire.
  • Lorsque vous rentrez chez vous, déchaussez-vous, sous vos chaussures vous ramenez beaucoup de germes, et autres bactéries nuisibles.

Ayez une bonne hygiène des mains.

Téléchargement